• Jeudi 14 avril, In Ze Francos est allé pour vous à la rencontre de GiedRé. L'interview a eu lieu juste avant son second passage dans la salle du Chantier des Francos. Cette jeune artiste a volontiers accepté de nous accorder du temps dans une petite pièce au calme. Drôle et décalée, GiedRé nous aura tout de suite mis à l'aise.

     

     

    Giedré - photo fisheye

     GiedRé en mode fisheye - (c) Aliénor Collen

     

    In Ze Francos : Est-ce que ça se passe bien ici au Chantier ?

    GiedRé : Eh bien écoutes, ça va, à part l'odeur !

    In Ze Francos : Que penses-tu des rochelais ?

    GiedRé : J'aimerais moi-même être rochelaise, c'est un peu mon rêve dans la vie. Je le suis un peu de cœur.

    In Ze Francos : Est-ce que ta musique un peu « décalée » a été acceptée de suite au Chantier ou est-ce que tu as dû t'imposer ?

    GiedRé : En fait, en l’occurrence, ils choisissent des artistes, enfin je ne sais pas si on peut dire qu'ils apprécient les musiques, mais en tout cas ils s'intéressent. Et puis ce n'est pas du tout un endroit où on va te changer ce que tu fais, on va juste essayer de l'améliorer, de t'aider dans ce que tu fais. Je crois bien que le propos n'est pas du tout de changer quoi que ce soit.

    In Ze Francos : On te demandait ça car à ton premier passage, tu as fait une chanson pour Kévin (Programmateur des Francofolies) en expliquant qu'il souhaitait que tu fasses quelque chose de différent pour une fois…

    GiedRé : Oui, mais depuis on a eu beaucoup de rapports sexuels, et du coup nos rapports se sont améliorés ! (Rires)

    In Ze Francos : Tu vas être au Printemps de Bourges ainsi qu'aux Francofolies cet été. As-tu déjà fait d'autres festivals ?

    GiedRé : Oui, j'ai fait beaucoup de festivals, notamment un à Aix-en-Provence qui s'appelle « Zik Zak », un à Marseille « Les Fiestas du Sud ». J'ai dû en faire d'autres qui vont être fâchés que je ne les cite pas. En fait oui, j'ai fait plein de festivals formidables dans différents endroits merveilleux.

    In Ze Francos : Est-ce que tu es stressée à l'idée de refaire un festival ou est-ce que c'est devenu la routine ?

    GiedRé : Eh bien ce n'est jamais la routine, en tout cas moi j'essaye que ce soit toujours la même chose de jouer pour 200 personnes ou mille. Après, c'est sûr que c'est différent, c'est vachement mieux payé et niveau drogues/putes c'est mieux fourni à La Rochelle et à Bourges par exemple, qu'ailleurs. (Rires)

    In Ze Francos : Tu es prévue avec Didier Super et Stupéflip aux Francofolies, comment sens-tu tes camarades de scène ?

    GiedRé : Avec Didier Super on a déjà fait plusieurs scènes ensemble. J'ai fait sa première partie. Et Stupéflip, je l'ai rencontré parce que j'ai fait une petite interview avec lui. Et comment je les sentais ? Eh bien écoutez, ils sentent très bons. Y'a pas de soucis à ce niveau là, ils ont une hygiène irréprochable.

    In Ze Francos : Est-ce que tu reçois beaucoup de lettres d'amour ?

    GiedRé : Des lettres d'amour ?

    In Ze Francos : Oui, car on a vu sur facebook qu'il y avait beaucoup de garçons fans de toi !

    GiedRé : Oui, mais ça c'est parce qu'ils savent que je ne mets pas de petite culotte.

    In Ze Francos : Sur ton site officiel, on a voulu écouter la chanson cachée mais on n'a pas réussi à trouver le mot de passe.

    GiedRé : En fait le mot de passe de la chanson cachée, il est dans le CD.    

    In Ze Francos : Merci GiedRé. Voilà c'est fini.

    GiedRé : Ah c'est tout, même pas besoin de me mettre toute nue ?

     

    Merci à GiedRé pour son humour trash et second degré, et surtout pour son accueil. On espère que cette interview vous permettra de mieux connaître cette jeune artiste découverte au Chantier des Francos… un vrai phénomène. Maintenant, si vous voulez en savoir plus sur GiedRé, vous pouvez la retrouver sur son site www.giedre.fr ou écouter ses musiques sur son myspace www.myspace.com/mmmoisie.

    Mais retrouvez-la surtout en live, le 13 Juillet à la Coursive, à l'occasion des Francofolies. Vous aurez peut-être, vous aussi, une dédicace qui vaut le détour !

     

    liquVaiss

    Dédicace de GiedRé - (c) Lucile Naour

     

    Marion et Solenne 



    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique